8 octobre 2019

Quentin Rollet

Quentin RolletQuentin Rollet a commencé le saxophone alto à 11 ans et le saxophone sopranino à 37 ans. Après quelques années passées à désapprendre l’enseignement du conservatoire, il se consacre uniquement à l’improvisation libre. Ce qui l’amène à se retrouver sur disque ou sur scène avec des groupes aussi variés que Nurse With Wound, Prohibition, The Red Krayola, Mendelson, David Grubbs, Herman Dune, Akosh S. Unit… Après avoir produit des disques pendant dix ans pour le label Rectangle, en 2015, il monte, avec Isabelle Magnon, le label BISOU.

Quentin Rollet began on alto saxophone at age 11 and the sopranino saxophone at age 37. After a few years to unlearn academic education, he devoted himself solely to free improvisation. This leads him to be on record or on stage with such diverse groups as Nurse With Wound, Prohibition, The Red Krayola, Mendelson, David Grubbs, Herman Dune, Akosh S. Unit … After having produced records for ten years for Rectangle label in 2015, he set up with Isabelle Magnon BISOU Records.

La Vierge de Nuremberg - Le Retour - Trace label / Bloc Thyristors vinyle 0100
Trace label / Bloc Thyristors vinyle 0100 – 2012
Silkscreen on cardboard cover – Marble pink vinyl

Sold out

La Vierge de Nuremberg - Le Retour - Trace label / Bloc Thyristors vinyle 0100
CD – trAce 051
4 pages cardboard cover, 180 x 180 mm
Buy CD

 


La Vierge de Nuremberg

Le Retour de

Jac Berrocal : Trompette, Voix, Flûte, Jouets
Quentin Rollet : Saxophone Alto
Jean-Noël Cognard : Batterie, Percussions, Cor (Foghorn)
Philippe Thiphaine : Guitare
Rivkah : Claviers, Chant Choeur
Ben Ajrab : Basse

Face A
Malpartida
Constantinople
Égaliseur
Die Nacht
Asba
Kiss My Blood
Face B
Rock ’n’ Roll Station
Karambolage
Kurzshuss
Carmilla
Les Ghoules

Enregistré et Mixé au studio Pierre Schaeffer, Chatenay Malabry (France), en juillet 2011 par Patrick Müller.
Mika Pusse : cover Art
Sérigraphie : Arrache-toi un œil

Co-production: Disques Bloc Thyristors/Trace label

Elle aurait pu ne pas être originaire de Nuremberg, Dieu que cette Vierge aurait été pareillement affolante ! Dedans, tout ce que Jean-Noël Cognard et ses amis ont envie d’y fourrer… C’est du meilleur, et même du bon : une trompette (oui oui, celle de Berrocal) qui rend hommage à Don Cherry, une guitare et un saxophone qui s’affrontent à fleurets empoisonnés, une voix féminine qui pousse un air d’Americana (la trompette s’y envolera), des loops et des reverses qui dégomment tous les clichés du rock. C’est quoi donc en fait ? Une brocante farfelue qui surprend sans arrêt et où le charme agit même parfois.
Pierre Cécile – Le Son du Grisli, 2012

Sacré culot cette Vierge de Nuremberg. Six musicien(ne)s lui bottent les fesses. Un sextet mis en place par Jean-Noël Cognard. […] Session de haute volée avec des “Malpartida” et “Die Nacht” qui trainent du côté de Don Cherry, un “Rock and roll station” revisité façon new wave, un free ravageur sur “Asba”, un rock à casser la baraque de “Carmilla” avec un Berrocal en véritable leader d’une rage incandescente parfois presque post-rock. Un formidable témoignage de ce fabuleux et savant mélange de rock et de free façonné pour la scène […] Un projet parfaitement abouti et doté d’un son suffisamment bon pour être signalé, tout comme l’objet et comme souvent chez Bloc Thyristors, très soigné avec cette fois le graphisme de Mika Pusse et l’impression par Arrache toi un oeil !…
Cyrille Lanoë, Revue & corrigée, 2012

Visual LP cover:

La Vierge de Nuremberg - Le Retour - Trace label / Bloc Thyristors vinyle 0100

La Vierge de Nuremberg - Le Retour - Trace label / Bloc Thyristors vinyle 0100

La Vierge de Nuremberg - Le Retour - Trace label / Bloc Thyristors vinyle 0100

 

 

 

Visual CD cover:

La vierge de Nuremberg - Le retour de - CD-trAce051

A.C. Hello - Animal Fièvre - trAce 049
A.C. Hello - Animal Fièvre - trAce 049
trAce 049 – 2xCD – 2019
8 flaps cardboard sleeve, 125 x 180 mm
Buy CD

 

A.C. Hello live with Quentin Rollet, Guillaume Loizillon and Laurent Saïet
© Élodie Petit.

Animal Fièvre

CD 1
1. Sinistre en pays d’occupant
2. 24 hommes
3. Quant au soldat mort
4. Pierre K. (solo)
5. La guerre dans ma gueule
6. La fabrication d’une bombe
7. la Suite
8. La première nuit
9. La dictature de la valeur d’échange
10. le Grelot dans ma tête

CD 2
1. La fabrication d’une bombe (remix Patrick Müller + Jac Berrocal)
2. Extrait de « Naissance de la gueule” (live à l’Échangeur lors des 20 ans de trace label)
3. La dictature de la valeur d’échange (solo, live au Salon du livre libertaire)
4. La guerre dans ma gueule (live aux Instants chavirés)
5. Ravagé (live aux Instants chavirés)

A.C. Hello : textes & voix
Jac Berrocal : trompette
Jean-Noël Cognard : batterie
Guillaume Loizillon : electrosonics
Patrick Müller : electrosonics
Thierry Müller : guitare, basse, Farfisa, synthétiseur, Tone generator
Quentin Rollet : saxophone, Monotron
Laurent Saïet : guitare, basse

1/1>1/10 enregistrés en direct à l’auditorium du conservatoire de musique de Châtenay-Malabry, le 1er novembre 2016.
2/1 enregistré au studio Pierre Schaeffer, Châtenay-Malabry.
2/2 enregistré live lors des 20 ans de trAce label au théâtre l’Échangeur, Bagnolet, le 27 juin 2015.
2/3 enregistré live au Salon du livre libertaire, Paris, le 22 avril 2017.
2/4 & 2/5 enregistrés live aux Instants Chavirés, Montreuil, le 23 novembre 2016.

Enregistrements, mixage, production : Patrick Müller.

Cover design : A.C. Hello

Ce qui se joue dans les lectures performées d’A.C. Hello, c’est une lutte entre ce qui relève de la littérature (le texte écrit, c’est-à-dire travaillé pour fournir au lecteur un objet textuel « définitif ») et ce qui pourrait se nommer une parole suffoquée (une parole qui s’arrêterait au bord du cerveau et des lèvres, comme étouffée, comme happée par ses propres trous). Ce qui se donne à entendre et à voir ici, c’est cette lutte, sans victoire ni échec à la clé, d’aucun bord. Une lutte qui est le fait même de vivre, et dont le corps est l’espace – un espace occupé aux frontières poreuses d’où s’échappent, en débordements successifs, mots et souffles. Le corps, submergé, comme en transe, n’est plus là que pour incarner cette poétique de l’être au monde.
Dans cette collaboration avec les musiciens Jac Berrocal, Jean-Noël Cognard, Guillaume Loizillon, Patrick Müller, Thierry Müller, Quentin Rollet et Laurent Saïet, la musique n’intervient ni comme accompagnement esthétique ni comme illustration. Elle n’est ni support ni habillage. Ici, elle se crée en extension autonomisée de la transe de l’auteure ; la musique, par sa puissance, par sa relation physique à la parole n’est pas en lutte ni en discussion avec la poésie, mais en écho de lutte, en répercussion de résistance, en amplification de la densité poétique.

What is at stake in A.C. Hello’s performed readings is a struggle between what belongs to literature (the written text, worked to provide the reader with a “definitive” textual object) and what could be called a “suffocated” speech (a speech which would stop at the edge of the brain and lips, as if it were smothered, snatched up by its own holes). A struggle to live, that will never win and never fail, and whose territory is the body. An occupied territory whose boundaries are porous and from which words and breaths escape by successive overflows. The body is in a trance, only there to embody this poetics of Being in the World.
On this album with musicians Jac Berrocal, Jean-Noël Cognard, Guillaume Loizillon, Patrick Müller, Thierry Müller, Quentin Rollet and Laurent Saïet, music is neither an aesthetic arrangement nor a musical wrapping. It is an autonomous extension of the author’s trance. By its power, by its physical relation to the author’s speech, music is not in struggle or in discussion with poetry, but is an echo of the struggle, a repercussion of the poetic resistance, an amplification of the poetic density.

Damien Schultz – Reconstitution d'une O – trAce 048
trAce 048 – CD – 2019
6 flaps cardboard sleeve, 125 x 180 mm
Buy CD

 

Reconstitution d’une o

1. Un singe, je suis un singe.
2. Tu crois que ce serait plus facile pour toi dans le noir ?
3. Comment tu fais ?
4. La plus grosse angoisse que j’ai.
5. Par la bouche de ma mère. (saxophone : Quentin Rollet / Electrosonic : Patrick Müller)
6. Mes mouvements sont simples, les mouvements du singe sont compliqués. (Electrosonic : Patrick Müller)
7. Tu te souviens de moi ? (Electrosonic : Patrick Müller)
8. Un homme très gentil mon père.

1. Enregistré le 27 juin 2015 lors des 20 ans de trAce label au Théâtre l’Échangeur à Bagnolet.
2 à 7. Enregistrés au Studio Pierre Schaeffer, Châtenay-Malabry.
8. Enregistré au Square Sarah-Bernhard, Paris 20e.
Enregistrement, mixage, production : Patrick Müller.

Cover design : Thierry Müller
Photos : Damien Schultz, Marilyn Lours

Laurent Saïet – The Call Of Lofcraft – trAce 046
trAce 046 – CD – 2018
6 flaps cardboard sleeve, 125 x 180 mm
Buy CD

 

 Packshot trace046

The Call Of Lovecraft

1. Eryx
2. Arkham
3. Insmouth (Invocation)
4. Miskatonic
5. Leng
6. Necronomicon
7. Bellows Falls
8. Dagon
9. Dunwich
10. Providence
11. Cthulhu

Invocation, video realized by Justine Gasquet (www.melantropy.org)

Composed, arranged, produced & mixed by Laurent Saïet
Laurent Saïet: guitar, keyboards, bass, loops, programmed percussion, strings & electronic instruments, Mellotron, Theremin.
Quentin Rollet: alto & sopranino saxophone on 2, 5 & 11.
Jean-Noël Cognard: drums on 10 & 11.
Ben Ritter: clarinet on 7.

Drawings: Justine Gasquet / Cover Design: Thierry Müller

2, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11: recorded at home in 2015-2017, except sax & drums parts recorded by Patrick Müller at Pierre Schaeffer Studio, Châtenay-Malabry.
1. Basic tracks recorded in 2009, reworked & completed in 2016.
3. Basic tracks recorded in 2010, reworked & completed In 2015 for “Invocation”, a video by Justine Gasquet (www.melantropy.org).
4. Basic tracks recorded in 2013, completed in 2017.

Thanks to the Müller Bros., Justine Gasquet, Quentin, Jean-Noël & Ben…

Avec son sixième CD pour Trace Label, et après ses aventures avec le trio Endlesston (« Between time » sur Infrastition), Laurent Saïet quitte les terres cinématographiques pour prendre comme inspiration les nouvelles de H.P. Lovecraft. Chaque titre de cet album porte le nom d’un lieu fictif ou réel issu de ces nouvelles (Arkham ; Miskatonic ; Providence…) ou bien de figures emblématiques de son œuvre culte (Necronomicon ; Cthulhu). Avec l’aide de musiciens invités (Quentin Rollet, Jean-Noël Cognard, Ben Ritter), Laurent Saïet tente de recréer l’atmosphère si particulière de chacune des nouvelles choisies, par des paysages sonores contemplatifs, étranges, inquiétants ou même cauchemardesques sur la fin : une menace invisible présente sur tout l’album éclate sur le dernier titre « Cthulhu ».

With his sixth solo album on Trace Label, and after his adventures with the Endlesston trio (“Between time” on Infrastition), Laurent Saïet leaves cinematographic lands to take an inspiration in H.P. Lovecraft’s short stories. Each title of this album use the name of fictional or real places from these stories (Arkham; Miskatonic; Providence …) or emblematic figures of his literary work (Necronomicon; Cthulhu). With the help of guest musicians (Quentin Rollet, Jean-Noël Cognard, Ben Ritter), Laurent Saïet tries to recreate the singular atmosphere of each of these short stories, with contemplative, strange & disturbing soundscapes ou even nightmarish at the end: An invisible threat existing on the whole album bursts on the last title “Cthulhu”.

Presse :
froggy’s delight – Obsuküre – Rythmes croisés – Revue & corrigée

Packshot trace046

Bloc Thyristors vinyles 0200/0210/0220
trAce 045 – 2018
Purple tissue box, silver stamping 3xLP
+ booklet 8 pages 30×30 cm
Buy 3LP Box

 

Entrechoc Box 1

Entrechoc - 3 LP Box + booklet

ENTRECHOC

Aux antipodes de la froideur

Mark CHARIG: trumpet, alto tuba.
Michel PILZ: bass clarinet.
Quentin ROLLET: alto and sopranino saxophones.
Marcio MATTOS: double bass, electronics.
Jean-Noël COGNARD: drums, percussion.

Vinyle 1
Face A
La résistance devant les mécanismes de l’industrie culturelle (Quintette)
Mouvement irrésistible (trio Pilz/Charig/Rollet)
La distance entre l’impossibilité actuelle et la possibilité ancienne (Quintette)
Face B
Exaltation fébrile (Quintette)
L’émerveillement d’une attente déçue (Duo Pilz/Mattos)
L’indécision du temps qui passe = Quintette
Conscience fulgurante sur le présent (Trio Pilz/Mattos/Cognard)

Vinyle 2
Face A
À la destruction systématique, à la liquidation de la tradition (Quintette)
Croissantes aliénations (Quintette)
Présence illusoire (Trio Pilz/Mattos/Cognard)
Écran démoniaque (Solo Mattos)
Face B
Fusion imaginaire (Duo Pilz/Charig)
Désertifier la terre d’origine (Quintette)
Jamabiko (thème : pilz) (Quintette)

Vinyle 3 (enregistré en public)
Face A
L’ultime de la position de guet (Quintette)
Inquiétude haletante (Solo Mattos)
Attentif à la spontanéité, au discontinu (Quintette)
Face B
Image-miroir (Duo Pilz/Mattos)
Des temps durables, prolongés (Quartette Charig/Pilz/Rollet/Mattos)
Ozzy (Quintette)

Vinyles 1 et 2 enregistrés les 8 et 9 février 2017 à l’Auditorium du Conservatoire de Châtenay-Malabry – Studio Pierre Schaeffer,
Vinyle 3 enregistré le 9 février 2017 en public aux Instants Chavirés, Montreuil – France.
Prise de son et Mixage : Patrick Müller, assistants son : Paul Percheron.
Sonorisation Instants Chavirés : Benjamin Pagier.
Graphisme coffret et étiquettes vinyles : Mika Pusse.
Conception livret : Thierry Müller.
Textes livret : Philippe Carles.
Photographies livret : Christian Rose aux Instants Chavirés.
photographie Conservatoire de Châtenay-Malabry : Olivier Ledure.

Co-production: Disques Bloc Thyristors/Trace label

Une fois dite la beauté visuelle de ce coffret vinyle (il faut dire qu’avec Bloc Thyristors, on ne s’attend pas à autre chose), que reste-t-il ? La musique pardi ! Et cette musique, ce n’est pas rien. Les toms précieux de Jean-Noël Cognard, la clarinette basse étranglée de Michel Pilz, la trompette alerte deMark Charig, le sopranino oiseau de Quentin Rollet, la contrebasse ouatée de Marcio Mattos, quelques electronics passant par là… et ce n’est que le début. Humour à froid des titres (la résistance devant les mécanismes de l’industrie culturelle, à la destruction systématique, à la liquidation de la tradition) vs chaleur-évidence des improvisations, on jurerait entendre, ici, un quintet aguerri avec des dizaines et des dizaines de concerts à la clé. Que nenni bien sûr ! C’est du tout neuf que l’on entend ici. On dévore les duos (tuba-clarinette, clarinette basse-contrebasse, trompette-clarinette basse), on s’enthousiasme pour les trios rageurs (clarinette basse-contrebasse-batterie, saxophone alto-contrebasse- batterie), on s’entiche d’un solo énigmatique (le contrebassiste et ses aquatiques electronics), on vibre aux enchevêtrements des cuivres, on sursaute aux trombes du quintet, on s’inquiète de quelques cultures anxiogènes. Et surtout, l’on découvre une formation sans filet protecteur : de la haute-voltige menée tambours-battants. Assumant sa double identité : l’intime et les masses sans cesse rechargées, réactivées, Entrechoc ne peut que surprendre et convaincre.
Fort des deux sessions (vinyle I & II) enregistrées à l’auditorium du Conservatoire de Chatenay-Malabry, le quintet se produit maintenant (vinyle III, le rouge) aux Instants Chavirés de Montreuil. Soudés, les souffles s’additionnent, le contrebassiste ne laisse jamais s’installer le doute : arco ou pizz, il s’invite loquace et précieux. Au fil des minutes, le quintet élargit le cercle (magnifique solo de Quentin Rollet avant cela) mais un cut hasardeux et incompréhensible (le seul hic du coffret) vient bizarrement conclure ce qui n’était pas tout à fait achevé. Puis, l’intrépide solo de Marcio Mattos nous ramène au cœur d’une improvisation profonde, inspirée et, on l’imagine, inspiratrice pour ses partenaires. Maintenant, un duo clarinette basse-contrebasse vient, plus encore, intensifier l’étreinte. La suite est du même tonneau, celui d’un grand et séculaire cru.
Comme toujours : magnifique prise de son de Patrick Muller. Indispensable comme le sont déjà les deux précédents volets du tryptique.
Impro Jazz

trAce 043/Stamp Records – Digital – 2015
Free download

 

Groupe d’Essai n° 3

Parties ouvertes

 

1. Une moderne Olympia
2. Suspension intimes
3. Tas de sable
4. Dimension variable

Produced by Paul Percheron and Patrick Müller.
Recorded, mixed, mastered at Studio Pierre Schaeffer, Châtenay-Malabry, 2014.

Jean-Noël Cognard: percussion (3)
Patrick Müller: electro sonic (1, 2, 3 & 4)
Thierry Müller: guitar (4)
Paul Percheron: drums, percussion, objects (1, 2, 3 & 4)
Quentin Rollet: saxophone (3)
Laurent Saïet: guitar (1 & 3)

Facebook
Label