29 avril 2016

Pupusse & Patrack

Post-rock expérimental. Rencontre entre Mika Pusse (Pusse, Chantal Morte…) et Patrick Müller (l’Orchestre Inachevé, Tribraque…) sur le thème de la dépression nerveuse.

Experimental post-rock. Meeting between Mika Pusse (Pusse, Chantal Morte…) et Patrick Müller (l’Orchestre Inachevé, Tribraque…) on nervous breakdown theme.

trAce 036 – CD – 2013
16 pages booklet with 3 flats cardboard sleeve,
230 x 230 mm + postcard
Buy CD

Packshot trace036

Toutes ces fins de moi

 

1. Dans le gaz
2. Longue nuit
3. Petit matin
4. Drinkin’ Wine
5. Sous prol’
6. J’entends rire ma graisse
7. Ils ont voté
8. J’ ai pas fermé la porte
9. Le jazz de pépé
10. Rocky
11. Little Things
12. Lonely
13. Vite fait
14. Fin de lui
15. Petit problème
16. Never Trust Someone That Crowd Applaud
17. Dernier tour
18. Fiche 3

Guests: Thierry Bartalucci, ethereal accordion (3); Roco, sickly percussion (4); Léo Ferré, text (7); Édouard Nono, sublime text (14); Laurent Saïet, Guitar of soul (14).

Outside sleeve photos: © Jean-Antoine Raveyre.
P. M et M.P. photos: D.R.
Cover/booklet design: Thierry Müller.

Packshot trace036

trAce 019 – CD – 2004
Digipack
Buy CD

Dès le matin

 

1. Intro Léo
2. Je peux être un héros
3. A Job
4. Obscure radio
5. Déjà l’aube
6. Je me rappelle
7. Good Trip
8. Au creux de la vague
9. Au fond du placard
10. Jaune le blanc
11. L’hiver
12. Electro p3hq
13. No More Lawd
14. Écoute-moi bien
15. Okaeri
16. Gods Blessed Town
17. Tourner en rond
18. Tout va bien
19. Bréviaire des vaincus

Project conceived and realized from December 26, 2002 to April 30, 2003, at la maison Dureault in Beaune, Paradinas‘s home in Aix-en-Provence and La Rotonde studio in Châtenay-malabry.

« Alors, qu’est ce donc que ce “Dès le matin” à la pochette sinistre ? Eh bien c’est tout simplement le genre de galette qui fait un bien fou, un truc qui se fout éperdument des codes et des modes et dont on a un besoin récurrent pour ne pas oublier ce qu’est le rock, au sens large. Dès le matin est un machin fait de bric et de broc, une usine dadaïste brute et animale non dénuée d’humour, mais d’un humour à la Kafka, noir et cynique à l’extrême. Essentiel, en quelque sorte » Prémonition (2005)