Dernières sorties/Last releases

Go to LAURENT SAÏET & GUESTS

LAURENT SAÏET & GUESTS

THE LAST MAN BEFORE THE DAWN
trAce 060 – CD

Go to BLOC THYRISTORS

BLOC THYRISTORS

Bloc Thyristors 2008-2021
Panorama d’une utopie discographique
trAce 059 – BOOK + CD

Go to GUILLAUME LOIZILLON

GUILLAUME LOIZILLON

COLLAPSUS
trAce 058 – CD

Go to ILITCH – PTM WORKS

ILITCH – PTM WORKS

ILITCH – PTM WORKS 2
trAce 057 – CD

À PARAÎTRE / COMING SOON

LAURENT SAÏET & GUESTS
THE LAST MAN BEFORE DAWN
Après la réussite de son précédent album « After The Wave », sorti en 2021, Laurent Saïet a abordé la composition de son neuvième album sous un angle encore plus coopératif que précédemment : Après avoir enregistré les bases musicales de l’album, il a ensuite proposé à plusieurs chanteurs(ses) d’y apporter librement leur univers propre, en leur demandant d’inventer un texte et une mélodie sur un ou plusieurs titres de leur choix. C’est ainsi que Theo Hakola (Orchestre Rouge, Passion Fodder), Mélanie Menu, Mika Pusse (Lèche Moi, Pusse), Ben Ritter (Begin Says) et Damien Van Lede (Pepe Wismeer) ont répondu à cette invitation en apportant des contributions vocales exceptionnelles sur l’ensemble des 12 titres de « The Last Man Before Dawn ». On y trouve également l’importante participation d’instrumentistes déjà présents sur « After The Wave » : Quentin Rollet (Prohibition, Nurse With Wound), Paul Percheron (Stamp, Miraj) et Thierry Müller (Ilitch, Ruth).
Il s’agit donc d’un album hautement collaboratif dont les textes traitent de l’aliénation, de la solitude, du désespoir ou de la désillusion qu’inspirent les temps actuels, avec cependant quelques pointes d’humour. Musicalement, Laurent Saïet reste fidèle à son goût pour les atmosphères sombres et les climats oniriques, mais dans un registre plus rock qu’auparavant : outre l’énergie déployée par les chanteurs(ses), on y remarque l’invention rythmique du batteur Paul Percheron, tout comme les improvisations flamboyantes au saxophone de Quentin Rollet, ainsi que le complexe enchevêtrement harmonique des claviers et des guitares de Laurent Saïet sur des tempos et des mesures très variées.
« The Last Man Before Dawn » est présenté sous une pochette cartonnée en 3 volets illustrée par une série de collages hétéroclites, signés par Thierry Müller, qui empruntent des images cinématographiques du passé mêlées à d’autres images plus contemporaines dans une ambiance menaçante de fin du monde. 

À PARAÎTRE : 19 JUIN 2024


After the success of his previous album “After The Wave”, released in 2021, Laurent Saïet approached the composition of his ninth album from an even more cooperative angle than previously : After recording the musical bases of the album, he then proposed to several singers to freely bring their own universe, by asking them to invent lyrics and vocal melody on one or more titles of their choice. This is how Theo Hakola (Orchestre Rouge, Passion Fodder), Mélanie Menu, Mika Pusse (Lèche Moi, Pusse), Ben Ritter (Begin Says) and Damien Van Lede (Pepe Wismeer) responded to this invitation by recording exceptional vocals parts on all 12 tracks of “The Last Man Before Dawn”. There is also the significant participation of instrumentalists already present on “After The Wave” : Quentin Rollet (Prohibition, Nurse With Wound), Paul Percheron (Stamp, Miraj) and Thierry Müller (Ilitch, Ruth).
It is therefore a highly collaborative album whose texts deal with the alienation, loneliness, despair or disillusionment that current times inspire, with, however, some hints of humor. Musically, Laurent Saïet remains faithful to his taste for dark atmospheres and dreamlike climates, but in a more rock register than before : In addition to the energy deployed by the singers, we can note the rhythmic invention of drummer Paul Percheron, just like the flamboyant improvisations on the saxophone of Quentin Rollet, as well as the complex harmonic tangle of keyboards and guitars of Laurent Saïet on very varied tempos and bars.
“The Last Man Before Dawn” is presented in a 6 flaps cardboard sleeve illustrated by a series of heterogeneous collages, signed by Thierry Müller, which borrow cinematographic images from the past mixed with other more contemporary images in a threatening atmosphere of the end of the world.

RELEASE DATE: JUNE 19, 2024