29 avril 2016

Laurent Saïet

Membre de plusieurs groupes dans les années 80 & 90 (Begin Says, Zig Rag Orchestra…), Laurent Saïet fonde en 1994 le label Trace avec Patrick Müller et Guillaume Loizillon sur lequel il a édité 5 albums en solo : son travail est essentiellement basé sur les relations entre musique et cinéma.
En parallèle, il compose régulièrement des musiques pour les films de Frédéric Cousseau, Stéphane Olijnyk, Justine Gasquet, Blaise D’Haese & Tamara Laï. Récemment, il a fondé le trio Endlesston avec Ben Ritter et Sylvain Bélot.

Member of several groups in the 80’s & the 90’s (Begin Says, Zig Rag Orchestra …), Laurent Saïet  founded Trace label in 1994 with Patrick Müller and Guillaume Loizillon on which he edited 5 solo albums: his work is based essentially on the relationship between music and cinema.
In parallel, Laurent Saïet has composed for the films of Frédéric Cousseau, Stéphane Olijnyk, Justine Gasquet, Blaise D’Haese & Tamara Laï. Recently, he founded the “Endlesston” trio with Ben Ritter and Sylvain Bélot.

trAce 038 – CD – 2013
8 flaps cardboard sleeve, 125 x 180 mm
Buy CD

For Your Ears Only

 

1. Ascent
2. Burning trumpet
3. Cold panic RMX
4. Mr L.’s nightmare
5. Angelo’s dream
6. Manhunt
7. Mrs X.’s lament
8. RNH (night)
9. RNH (churchyard)
10. Herr Pink
11. The storm
12. Countdown
13. Aleksandrovsk (long version)
14. The wind (to F.V.E.)
15. Descent

Musicians: Laurent Saïet, Franck Grosmaire, Ben Ritter.

Composed, arranged, produced & mixed by Laurent Saïet except as indicated:
1, 4, 5, 7, 10, 12, 14, 15 : imaginary soundtracks recorded in 2010-12. Angelo’s dream composed by Benjamin Ritter & Laurent Saïet.
Herr Pink mixed by Patrick Müller & Laurent Saïet in 2012.
2: composed by Ivan Georgiev for a soundtrack recorded by Tuxedomoon in 1986 for « Plan Delta », a film by Bob Visser. New arrangement by Laurent Saïet recorded in 2011-12. Mixed by Patrick Müller & Laurent Saïet in 2012.
3: remixed from a 45′ track composed for « Panic froide », a play written and directed by Gilbert Carsoux in 2009.
6: extract from the soundtrack of « Chasse à l’homme », a film directed by Stéphane Olijnyk in 2010 (Fury Prod.).
8, 9: extracts from the soundtrack of « Rouge Nowa Huta », a film directed by Blandine Huk & Frédéric Cousseau in 2008. Sound of the film used on 9 by permission of the directors. Reworked in 2012.
11: used for the Phono-Photo collection n°2 in 2007. Reworked in 2012.
13: first 1 part used on the soundtrack of « Sakhaline », a film directed by Frédéric Cousseau in 2006. Sound of the film used by permission of the director; second part used for the Phono-Photo collection n°2 in 2007. Reworked in 2012.

Photographs: Sylvain Bélot. Cover design: Thierry Müller.

trAce D01 – DVD – 2009
4 pages cardboard sleeve 125 x180 mm

Buy CD

Instant T

Un hommage à / A tribute to Chris Maker

SYLVAIN BÉLOT, GILBERT CARZOUX, PASCAL FRAMENT,
LAURENT SAÏET

 

T1. A film by Pascal Frament (23:13)
Editing: Pascal Frament. With in order of appearance: Jean-Pierre Ruel, Bertrand Hugues, Jean-Roch Bonnin, Charles Haskins, Jérôme du Boullay, Nadir Barrouche. Thanks: CLSFX atelier 69.
T2. A film by Sylvain Bélot (17:09)
Photographs & editing: Sylvain Bélot
T3. A film by Gilbert Carsoux (20:24)
Editing: Florence Martin. With: Juliette Allauzin-Voirin, Louis Morel l’Horset.
Thanks: Louis Morel l’Horset

Music composed, produced & recorded in Paris (France) by Laurent Saïet, 2006-2008. Mix and additional electronic parts: Patrick Müller, February 2009.
Cover design: Thierry Müller.

LE PROJET
Le compositeur Laurent Saïet, fasciné par le travail de Chris Marker sur la mémoire et le temps, décide d’en trouver une équivalence musicale puis propose aux vidéastes Sylvain Bélot, Gilbert Carsoux et Pascal Frament de travailler chacun, à partir de sa musique, sur un film expérimental inspiré plus particulièrement du film le plus célèbre de Marker :
La jetée (1962). Dans ce projet, ou la musique préexiste aux images, il collabore également avec Patrick Müller qui a mixé la musique et effectué sa mise en espace en 5.1 lors des premières présentations de ce projet en 2008-2009 : Instants Chavirés, Montreuil ; Cinéma La clef, Paris. (Plus d’infos > PDF)

THE PROJECT
The composer Laurent Saïet, intrigued by the work of Chris Marker on memory and time, decided to look for a musical equivalent and suggested to videographers Sylvain Bélot, Gilbert Carsoux and Pascal Frament that they each work from his music on an experimental film inspired mainly by Marker’s best-known work: La jetée (1962).
In this project, where the music pre-exists the visual material, he also collaborated with Patrick Müller who mixed and did the spatial organisation of the music in 5.1 for the first presentations of the project in 2008-2009 (Instants Chavirés, Montreuil; La Clef cinema, Paris). (More info > PDF)

trAce 020 – CD – 2005
Digipack
Buy CD

Blue Trip

 

1. Menphis Airport
2. Greenville
3. Vicksburg
4. Mississipi River
5. Baton Rouge
6. On The Road To Roswell
7. Sacramento Montains
8. Tucson
9. Motel In Phoenix
10. Mojave Desert

Musicians: Andrew Crocker, Pascal Giovanelli, Franck Grosmaire, Patrick Müller, Ben Ritter, Laurent Saïet.

« Retracer, par le prisme d’une syntaxe musicale librement inspirée du blues, l’itinéraire d’un roadmovie virtuel, faisant étape dans quelques hauts lieux de l’Amérique profonde, telle est la gageure que tente de relever cet album. A la fois belle et rebelle, témoignée et fantasmée, c’est cette Amérique romanesque que loue Saïet en une dizaine de vignettes sonores. Déjà auteur de sorties mémorables imbriquant mémoire jazz et fictions numériques, gimmicks rock et ambitions illustratives, ce producteur et multi-instrusmentiste (guitare, sitare, ebow, basse…) continue de conforter son statut d’apatride esthétique. De la contemplation de sites naturels grandioses aux complaintes troublantes héritées de la ségrégation raciale, c’est le souffle épique traversant ces divers symboles que véhicule ainsi ce Blue Trip. Doté d’une force émotive immédiatement palpable, cet album a été conçu tel un carnet de voyages intime. Partant de samples de bluesmen mythiques (Howlin’ Wolf, John Lee Hooker…) en contrepoint desquels se dessinent les circonvolutions tantôt lancinantes tantôt planantes d’une guitare aussi sinueuse qu’expressive, Saïet délivre un script sonore captivant soutenu par une musicalité sans faille, ainsi que par un sens aiguisé du détail et de la narration (digne de Ry Cooder, d’ailleurs samplé dès l’ouverture). Mais derrière cette orgie de « slides » en apesanteur, derrière ce délicat maillage de cordes électriques, percent de discrets motifs électroniques (à base de boucles, clavier, «electrosonic»…) servant idéalement la cause climatique du projet. Du début du parcours, à l’aéroport de Memphis à son terme, en plein désert de Mojave, voici une oeuvre déambulatoire qui flattera sans difficultés nos sombres instincts d’hédonistes nomades. » Philippe Doussot – Octopus, juin 2005.

trAce 013 – CD – 2001
16 pages booklet
Buy CD

Cinéphilie 2

Le retour

 

1. Stanley Kubrick
2. Mira Nair
3. Jack Arnold
4. Mikio Naruse
5. Jean-Pierre Melville
6. Terry Gilliam
7. Jim Jarmusch
8. Roman Polanski
9. Sam Peckinpah
10. David Lean
11. Tod Browning
12. Nicholas Ray
13. The Twilight Zone

Musicians: Christophe Cagnolari, Andrew Crocker, Pascal Giovanelli, Franck Grosmaire, Guillaume Loizillon, Patrick Müller, Alain Petit, Laurent Saïet, Jean-Marc Trioullier, Hervé Zénouda.

Avec ce nouvel album, Laurent Saïet propose une suite à Cinéphilie (trace 007) qui était un hommage musical à 12 cinéastes. Aujourd’hui, Laurent Saïet continue à explorer l’univers du cinéma en rendant hommage à 12 autres réalisateurs (Kubrick, Melville, Gilliam, Peckinpah, Browning…) ainsi qu’à l’antique série fantastique télévisuelle The Twilight Zone.
Avec l’aide de nombreux instrumentistes invités et de Patrick Müller au son et aux traitements sonores, il approfondit sa démarche en envisageant chaque morceau de manière narrative : certains d’entre eux sont divisés en parties distinctes, comme une suite de séquences filmiques ; d’autres empruntent des dialogues tirés des films ; d’autres enfin, suggèrent des climats vaporeux, aquatiques, cosmiques…

Well done. Beautiful!” SBS Radio Melbourne Victoria, Australia (2001)

« Stimulant, créatif, imaginatif, puissant. Bravo pour ce créateur qui se maintient un coche plus haute que la majorité. » Radio Canada, Montréal (2001)

« Un magnifique album en hommage aux grands du cinéma » Radio Le Caire (Egypt) (2001)

It’s great, once again. This winter is going to be perfect !” E.R.A., Greece (2001)

« Très beau et très intéressant. Avec cet album, c’est le cinéma à la radio. » Radio Liban Beyrouth (2001)

« Les 13 morceaux possèdent une qualité narrative qui fait penser aux films des auteurs à qui Saïet rend hommage tout en proposant une lecture renouvelée des films, une autre manière de les comprendre. Dans sa démarche, ce disque n’est pas sans rapport avec la manière des articles inspirés du « Ciné-journal » de Serge Daney. Ce dernier proposait une analyse étonnante et décalée d’un film ou de son auteur. Pour ses bande-sons imaginaires, L.S. a multiplié les influences : américaines, asiatiques et européennes. Le disque possède une unité, acoustique et électronique, qui fait que l’écoute globale semble nous proposer une autre histoire du cinéma, comme dans un long travelling, un plan-séquence à travers les âges, les lieux, les décors et les films. En réinterprétant les films de manière totalement subjective, L.S. nous donne à entendre quelque chose qui, paradoxalement, colle plus encore au sujet traité. C’est donc en nous éloignant de l’objet évoqué qu’il nous en fait toucher plus encore la réalité et rend plus tangibles la force et l’originalité de ces cinéastes. » Octopus (2001)

trAce 007 – CD – 1999
6 flats cardboard sleeve
Buy CD

Cinéphilie

 

1. Satyajit Ray
2. Alfred Hitchcock
3. Atom Egoyan
4. David Cronenberg
5. David Lynch
6. Fritz Lang
7. Wim Wenders
8. Martin Scorcese
9. F.W. Murnau
10. John Carpenter
11. Sergio Leone
12. Wong Kar-Wai

Musicians: Laurent Saïet, Pascal Giovanelli, Christine Cros, Patrick Müller, Mami Chan, Jean-Marc Triouiller, Olivier Deparis, Anne Gouraud, Étienne Brunet, Guillaume Loizillon, Benjamin Ritter, Franck Grosmaire, Franck De Quengo.

What a concept CD ! I was waiting for this!” E.R.A. Greek national radio (2000)

A brilliant CD, that we must have in a collection dramatically. Something good.” Q.B.S./Qatar Broadcasting Service Doha (2000)

« Très, très, très bien. » Radio universitaria do Minho/R.U.M. Braga, Portugal (2000)

« La démarche de Laurent Saïet n’est pas seulement originale; elle témoigne d’une culture aussi cinématographique que musicale. Douze grands maîtres du septième art se trouvent ici « réinterprétés » ou plutôt retravaillés avec humour, respect, distance et délicatesse, sans qu’il ne s’agisse jamais de simples samples ou plagiats. David Lynch, ainsi, ne se réfère pas explicitement à Badalamenti ni Sergio Leone à Ennio Morricone, mais… l’esprit des films de l’un et de l’autre sont magnifiquement retranscrits et le résultat est en tout point convaincant. Cette libre interprétation musicale est un magnifique hommage aux précités et à Hitchcock, Ray, Egoyan, Cronenberg, Wenders, Scorsese,Lang, Carpenter ou Kar-Wai. Je voudrais en quelques mots citer l’exceptionnelle intelligence du morceau consacré à Murnau, avec cette association étonnante de contrebasse, mellotron, violon, piano et ordinateur. Ce disque atypique, constamment sur la tangente, mélodieux, mélodique, passionnant, riche est un fin plaisir de connaisseur à ne rater sous aucun prétexte. » Daniel Planells

trAce 002 – CD – 1995
8 pages booklet
Buy CD

Rêve/Dream/Traum/Sogno

 

1. Crepuscule
2. I’m Lost
3. Absolution And Eternal Refuge
4. Fiore di gioventu
5. Mémoire
6. Nuit d’ébauche
7. Verfolgung
8. Nocturne
9. Interlude
10. Frankie
11. Strana sei tu/L’aube

Musicians: Étienne Brunet, Patrick Chartol, Pascale Degli Esposti, Franck Grosmaire, Nathalie Le Touzé-Karaeva, Guillaume Loizillon, Ramon Lopez, Olivier de Paris, Ben Ritter, Laurent Saïet, Jean-Marc Triouiller.

« Rêve/Dream/Traum/Sogno est en tout point remarquable. Disque d’ambiances par excellence, cet album, à grand renfort d’instruments hétéroclites et d’arrangements subtils développe des climats tour à tour chaleureux, inquiétants ou vaporeux. On pense alors à End of Data ou Tuxedomoon pour cette même volonté de ne pas se laisser enfermer dans un style unique. Et l’emploi de plusieurs langues (anglais, français, italien, allemand), l’emprunt de textes littéraires et des plages instrumentales servent admirablement le thème central autour duquel ce disque a été conçu. » Magic (1995)

Voir aussi / See as well
Various artists

Laurent Saïet