Michèle Bokanowski – L'ange

10,00

CD – trAce 017 – 2003

Bande originale du film L’ANGE de Patrick Bokanowski
Original soundtrack for the experimental cult-film “L’ange”

Pièce électroacoustique pour trio à cordes et bande magnétique.
Electroacoustic music for string trio and magnetic tape.


Track listing:
L’Homme au sabre

La Femme à la cruche
Personnages dans les escaliers
L’Homme au bain
Le Reveil du Bibliothécaire
La bibliothèque
L’attaque du Château de l’Œuf
L’Atelier de Léonard
La Ruche
Ascension

UGS : trAce 017 Catégorie :

Description

Sorti au début des années 1980, le film L’ANGE de Patrick Bokanowski continue à nous éblouir aujourd’hui. C’est un exemple rare de long métrage expérimental à avoir connu une carrière internationale et atteint un statut de film culte.
La musique de L’ANGE n’avait, curieusement, jamais été publiée indépendamment du film. Trace Label est heureux de réparer cet « oubli historique », tant la musique de Michèle Bokanowski est une œuvre à part entière. Cette partition nous importe car elle fait le lien entre les minimalistes américains, l’écriture contrapuntique classique et la musique concrète inventée par Pierre Schaeffer. Avec son travail sur les boucles, sa mise en scène des « coupures/collants », son emploi intensif de la technique de réinjection, Michèle Bokanowski crée une très curieuse impression de « pré-sampler archaïque ».

« D’une puissance suggestive rare et d’une constante audace, la musique de M.B. confère au film une obsédante étrangeté qui met en branle l’imaginaire de l’auditeur/spectateur. Voilà une bande infiniment originale qui passe un ensemble à cordes à la moulinette concrète et agit comme un sortilège […] Que ceux qui s’apprêtent à courir le risque de ce disque abandonnent tout espoir de quiétude. Et se préparent à voyager au bout du plus beau des enfers. » Les Inrockuptibles (2004)

« La musique de M.B. survit au film et vice-versa. Compositrice à part, travaillant en dehors des sphères machistes des studios électro-acoustiques, M.B. est une héritière directe des travaux de Pierre Schaeffer. Grande magicienne de la boucle, dans la mesure où elle sait nous la faire oublier, et des techniques analogiques. Les sons existent dans un rapport quasi-dialectique avec leur support de fixation. Le matériau principal de cette œuvre est un trio à cordes exposé dans des accumulations, des rythmiques et des morphologies complexes ; des spirales ascendantes ; des ruptures dramatiques ; un ensemble rhizomatique de liaisons et de déliaisons. Une même technique est appliquée à différents matériaux, créant une profonde unité dramatique à travers 10 parties. » Revue & Corrigée (2004)

« La musique enveloppe les bruits, les intègre, se fond à eux, formant une mer sonore qui vient recouvrir, par vagues le mutisme têtu et répétitif de ces personnages sans âge, sans époque, sans pays… M.B. a composé cette partition : une musique qui ne cherche pas à bruiter les actes des personnages, mais les émotions qui doivent courir, comme autant de frissons, le long de l’échine des spectateurs. » Libération (1982)

Informations complémentaires

Poids 150 g

Vous aimerez peut-être aussi…