EMPAN / Entraxes inégaux – TANK J / Craquer les liants

13,00

2 CD – trace 034-035 – 2012


Track listing:

CD1
Empan – Entraxes inégaux
Trompette-des-morts (1)

Cinq figures possibles
Et mesurer l’équilibre1
Entrée d’air
Coulées successives en attente d’utilisation
Palanges et branches terminales
En un tour de main
Liens totémiques
Ajoutze le bruit
Poussières
Trompette-des-morts (2)
Formes circulaires
Assemblages ordonnés
La mémoire fragmentée

CD2
TankJ – Craquer les liants

Libre dilatation
Extinction des torchères
Figer le métal d’apport
Brassage de cloches
Déformation sur pot vibrant
Exploitation de la mesure impossible
Moufle à paroi chaude
Galerie de refroidissement
Déflecteur
Mailles métalliques
Tapis transporteur tissé
Calage et mise à niveau
Phénomène de corrosion
Entraînement sans à coups

UGS : trAce 034-035 Catégorie :

Description

Réédition des deux vinyles parus sur Bloc Thyristors en 2010 (Ref : 0040 & 0050), cette nouvelle parution sur support CD réunit l’intégralité de la musique contenue dans ces deux références ainsi que plusieurs titres supplémentaires issus des mêmes séances d’enregistrement.
Musiques totalement improvisées avec comme point commun le batteur Jean-Noël Cognard (qui croise souvent le fer avec des musiciens aussi importants que Jean-François Pauvros, Michel Pilz ou Barry Guy), celles-ci respirent d’une liberté totale de ton comme de forme.
Enregistrés à quelques jours d’intervalle, les 2 disques sont parfaitement complémentaires : Free jazz acoustique pour Empan, Free électro-acoustique pour Tank J, ces musiques font parfois penser à certains courants de la free music européenne des années 70.
Dans ces improvisations débridées et souvent euphoriques, il n’y a rien de convenu ni d’élitiste. C’est une musique à la fois artisanale, anarchiste et démocratique qui nous est proposée. On y trouve un parfait équilibre entre chaque musicien, chacun étant à l’écoute de l’autre sans chercher à prendre le dessus sur l’ensemble.
On peut particulièrement apprécier le son brut et minimaliste de Berrocal, le jeu à la fois très physique et précis de Cognard, le lyrisme de Serge Adam ou les apports électroacoustiques de Noetinger, entre autres.
Enfin, la musique d’Empan comme celle de Tank J conserve une forme de lisibilité et de continuité même dans ses moments les plus furieux, ce qui la rend en fin de compte tout à fait accessible à tout esprit curieux et ouvert.

Empan
Jac Berocal : trompette, piano
Jean-Noël Cognard : percussions
Béatrice Godeau : violoncelle
Judith Kan : voix
Dan Warburton : violon, claviers

TankJ
Serge Adam : trompette, bugle
Jérôme Noetinger : dispositif électro-acoustique
Titus Oppmann : contrebasse
Jean-Noël Cognard : batterie, objets

Informations complémentaires

Poids 110 g

Vous aimerez peut-être aussi…